Chèvre de Bois / Ching Ra

7,50 

Ingrédients: Rooibos vert, pomme, feuilles de rosier, verveine, passiflore, pensée, arôme naturel, mélisse, boutons de rose, feuilles de framboisier, pêche (pêche et farine de riz), pétale de fleurs.

100 g

3 en stock (peut être commandé)

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Chèvre de Bois / Ching Ra

Ingrédients: Rooibos vert, pomme, feuilles de rosier, verveine, passiflore, pensée, arôme naturel, mélisse, boutons de rose, feuilles de framboisier, pêche (pêche et farine de riz), pétale de fleurs. 

Nous vous recommandons également sur notre site notre thé vert citron . 

Mais au fait, le Rooibos c’est quoi? 

Le terme Rooibos provient de l’Afrikaans et signifie « buisson rougeâtre ». On l’appelle d’ailleurs « thé rouge » en Occident.

Contrairement à ce qu’on pense, le rooibos est un arbuste qui ne fait pas partie de la famille des thés mais des Fabaceae comme les acacias, et qui ne pousse que dans les montagnes d’Afrique du Sud. Toutes tentatives de le faire pousser ailleurs ont échoué.

En Afrique du Sud, c’est la boisson reine généralement consommée avec du lait. On récolte les rameaux avec ses feuilles, on les passe dans des rouleuses pour y casser les fibres et ainsi commencer la fermentation.

On laisse fermenter les feuilles (généralement en plein air) pendant quelques heures en les étalant sur 50 cm d’épaisseur et en les vaporisant avec de l’eau. Ensuite, on les laisse sécher en les étalant sur une fine épaisseur, toujours en plein air.

Plus le thé est rouge, plus il est de bonne qualité. Excellent au goût et pour la santé, il ne contient pas de caféine.

Il existe une variété que l’on appelle rooibos vert qui est en fait la même variété mais non fermenté, seulement séché, plus riche en antioxydants que son petit frère.

Histoire du rooibos :

C’est une boisson assez récente, surtout comparé au thé auquel il est souvent assimilé.
On pense que les habitants des montagnes sud-africaines pratiquaient déjà la fermentation du rooibos il y a plus de 300 ans.

On l’a consommé en privé jusqu’aux années 30 où a commencé sa commercialisation.

Vertus du rooibos :

Par voie externe, il peut avoir un effet bénéfique sur les plaques d’eczéma, l’érythème fessier et autres allergies cutanées.

Il cumule une quarantaine de principes actifs.

L’infusion est riche en antioxydants, mais moitié moins que le thé vert. C’est le rooibos vert qui est le plus riche.

Ces antioxydants sont sources de nombreux bienfaits. On considère qu’ils ont un rôle important dans la prévention de maladies telles que le cancer, les maladies dégénératives (Parkinson, Alzheimer…), maladies cardiovasculaires, etc… Bref, ils sont excellents pour l’état de santé général !

Des tests sur les souris ont montré qu’il avait prévenu le développement de tumeurs de la peau et du foie. Rien de concluant chez l’humain.

En Afrique du Sud, on le prescrit pour les coliques ainsi que tous les troubles digestifs voire même les cancers.

Le rooibos possède des vertus cicatrisantes, notamment en application externe. Il existe d’ailleurs des crèmes hydratantes et cicatrisantes à base de rooibos. Anti radicalaire, il prévient et corrige les méfaits de l’âge et de l’environnement sur la peau.

Ses propriétés détoxifiantes ont un effet très bénéfique sur la peau, surtout quand on y ajoute de l’ortie dioïque !

Annique Theron a reçu la médaille d’or au Salon International des Inventions de Genève, pour sa découverte des propriétés anti-allergiques du thé rouge.

En plus de toutes ses qualités, on se doit aussi de préciser qu’il est sans caféine, et très faible en tanins.

Comment préparer le rooibos ?

Vous aimerez peut-être aussi…